Programme

Programme du spectacle historique

Production : Les Amis de Château-Chalon Texte et scénario : René Lacroix
Mise en scène : Dominique Comby

Le spectacle historique des Amis de Château-Chalon reprend et prolonge une tradition née en 1972. L’initiative lumineuse de quelques-uns a révélé dans le village, et bien au-delà, une capacité et une volonté d’engagement collectifs qui se perpétuent aujourd’hui à travers trois générations. Le temps inexorable nous a enlevé, hélas, nombre de grands anciens, au premier rang desquels l’Abbé louis Besançon et Jean Naoumenko ; mais leur esprit demeure en l’âme de ceux qui les ont côtoyés comme de ceux qui ne les ont pas connus. Leurs ombres amies nous accompagnent dans la réalisation d’un projet que nous voulons digne de leur mémoire.

Les quelques 130 bénévoles : acteurs et figurants, cavaliers, techniciens du son, de la lumière ou de l’image, costumiers, accessoiristes, chargés de la communication ou de la logistique, travaillent depuis des mois sous la direction d’un professionnel de la mise en scène pour vous faire vivre un moment de joie partagée dans les retrouvailles avec notre histoire commune.

Acte I

Le village sous l’Ancien Régime. L’Abbesse De Château-Chalon, tout puissant seigneur du lieu depuis des siècles, voit son autorité contestée par un aventurier, Louis Cavelle de Neuville, qui se présente comme représentant du pouvoir royal. L’affrontement divise le bourg et s’achève devant le tribunal de Dole.

Acte II

1789 – Château-Chalon entre en révolution. On rédige avec ferveur le cahier de doléance du village. Le pouvoir seigneurial de l’Abbesse est aboli. La nouvelle municipalité peine à éviter l’anarchie malgré l’instauration laborieuse de la Garde nationale. Les anciens privilégiés renâclent à payer le nouvel impôt patriotique.

Acte III

1791-1792 – Le curé de Château-Chalon refuse de prêter serment à la constitution nouvelle. Il est révoqué et remplacé par le prêtre Brun, plus docile. La population est partagée. Les terres et vignes de l’Abbaye sont vendues comme bien national dans des conditions suspectes. La chute de la royauté, la proclamation de la république, la menace d’invasion, conduisent à l’expulsion définitive des chanoinesses. Fin de l’Abbaye.

Acte IV

1793-1794 – La patrie est en danger. Château-Chalon doit envoyer un volontaire à l’armée. Contre l’ennemi intérieur, les révolutionnaires se rassemblent en une Société Populaire sur le modèle du Club des Jacobins de Paris. On y défend Robespierre et Marat. L’ombre de la terreur est perceptible. Le curé Brun défroque ; la municipalité est épurée de ses éléments « suspects ». Entre réquisitions et remontrances, exaltation et récriminations, la population est soumise à rude épreuve.

Acte V

1794-1800 – Après le 9 Thermidor. Les Jacobins de la municipalité de Château-Chalon sont épurés à leur tour par les nouvelles autorités. Le club est dissous. L’ex-curé Brun va connaître une destinée singulière. Les passions s’apaisent. Napoléon Bonaparte surgit à l’horizon de l’histoire. À Château-Chalon, le capitaine Jaillot, soldat d’Ancien Régime devenu officier sous la Révolution, combattant des guerres d’Amérique sous Louis XVI et des guerres d’Italie sous Bonaparte, symbolise ces années qui virent la fin d’un monde et l’ouverture de nouveaux chemins vers un futur qui n’était pas écrit.

 

Crédits pour les affiches, programmes et flyers du spectacle :
Conception graphique : Clément CATTENOZ
Photographies : Patrick NICOD